Luc Fortin Architecte
  • Entrée public de la chapelle
  • Le Paysagement: Entrée public de la chapelle
  • Entrée public de la chapelle
  • TECHNIQUE

  • Façade sur le boulevard St-Jean Batiste: Le lien entre la chapelle et la maison des femmes.
Clients / Corporation du monastère du Cœur-de-Jésus

  Le nouveau spirituel de l’Église dans une expérience radicale de l’Évangile du Christ. ..

Année de réalisation: 2005

Localisation:  Boul. St-jean Baptiste, Chicoutimi

Description sommaire du projet :

La Corporation du monastère Cœur de Jésus possédait quelques bâtiments dispersés sur un vaste site.

On y retrouvait les logements des moines d’une part, des moniales d’autre part, et une chapelle à une certaine distance de là. Notre mandat a été de créer une nouvelle chapelle et des aires d’accueil. Nous avons centré cet ajout au milieu de ces constructions éparpillées et donné au monastère une véritable présence physique dans le milieu. Son architecture inspirée des traditions locales unifie les différents corps de bâtiment.

Chaque partie du complexe, indispensable à l’ensemble, y trouve sa place et contribue à sa cohésion.

 

Défis, Résultats obtenus, solutions déployées, performances réalisées:

L’amalgame des différents styles architecturaux déjà en place représentait un défi de taille. De plus, nous avons rencontré des difficultés en reliant les différents niveaux de planchers des bâtiments existants dues à la pente du terrain.

Enfin, le cadre réglementaire municipal et la mise aux normes ont demandé une étude poussée.

 

Leur histoire ( extrait du site internet: http://www.monasterecoeurdejesus.com/notr_histoire.html)

C’est au cœur de la famille spirituelle Ephata,fondée le 7 octobre 1996 par Madame Johanne Wilson, les abbés Simon Dufour et Éric Tremblay, que les Fraternités monastiques du Cœur de Jésus ont vu le jour.

Le 1er juillet 2004, en la fête du Précieux Sang, Monseigneur Alix Verrier, évêque des Cayes (Haïti) reçoit la demande de sœur JoAnne-Marie de la Croix d’implanter à Chicoutimi la communauté haïtienne des Petites servantes de Jésus Hostie du Cœur Immaculé de Marie et de Saint Joseph.

Le 22 juillet, deux autres femmes se joignent à sœur JoAnne-Marie suivies par quatre autres le 7 octobre 2004.

Après discernement, Mgr André Rivest, évêque de notre diocèse, décide plutôt de fonder une nouvelle communauté à Chicoutimi : « Les Moines et Moniales de Jésus-Hostie ».

Le jour de Pâques 2005, est considéré comme le « Jour un » de la communauté.

Le dimanche 3 avril 2005, en la fête de la Miséricorde Divine, des hommes demandent à faire partie de la communauté des Moines et Moniales de Jésus-Hostie.

Suite à la fondation de la communauté monastique, le bienheureux Charles de Foucauld s’est manifesté à nous d’une manière particulière par la rencontre des Petits Frères de la Croix, communauté monastique adoratrice établie à Charlevoix. L’Esprit nous a fait réaliser que nos deux communautés vivaient la même spiritualité : adoration eucharistique, imitation de la vie cachée de Jésus à Nazareth et évangélisation par le témoignage. Ainsi, le Seigneur a permis la rencontre de ces deux communautés sœurs pour qu’elles grandissent ensemble dans la grande famille des fraternités Jésus Caritas.

Le 2 février 2006, la communauté des Moines et Moniales de Jésus-Hostie reçoit, en même temps que le scapulaire de Charles de Foucauld, la reconnaissance pastorale de l’évêque du diocèse, Mgr André Rivest.

L’avènement d’une communauté monastique au sein de l’œuvre Ephata impliquait nécessairement des changements. Il fallait un lieu propice à la vie communautaire et contemplative, où les moines et moniales pourraient dormir, manger, étudier, travailler, mais surtout, un lieu commun de prière et de silence. Bref, il nous fallait un monastère. Cela aura pris un an entre le début des constructions et l’inauguration, le 8 septembre 2006.

Le 6 novembre 2006, suite à un discernement commun avec Mgr Rivest, la communauté prend le nom de : « Moines et Moniales du Cœur de Jésus », tout en gardant sa vocation eucharistique.

Le 20 juin 2011, Mgr André Rivest, évêque de notre diocèse, a accordé la reconnaissance comme association privée de fidèles aux Fraternités monastiques du Cœur de Jésus.