Luc Fortin Architecte
  • Après la restauration Vue de face
  • Après la restauration Vue de côté
  • Après la restauration Vue arrière vers le Saguenay
  • La conception

    Les plans
  • La modélisation
  • étape 1 La coulée
  • étape 2 l'étanchéisation
  • étape 3 Le ré-assamblage des pierres
  • étape 4 installation du "semeur"
  • affichage
  • photo d'archive
Clients / Ville de Saguenay
Mots /

Le patrimoine architectural de notre région

 

Année de réalisation: 2005

Localisation:  La Baie

Description sommaire du projet :

Le monument des Vingt-et-Un se trouvait au cœur d’un réaménagement urbain planifié par la ville de Saguenay.

Le monument très détérioré s’en trouvait relocalisé de 30 mètres.Le monument fut dans un premier temps démantelé et entreposé.

Nous avons été mandatés pour coordonner le nettoyage et la restauration des pierres ainsi que la relocalisation et le ré-assemblage du monument sur son nouveau site.

Défis, Résultats obtenus, solutions déployées, performances réalisées:

Cette intervention a requis de notre part des recherches approfondies sur les monuments historiques et une  recherche technique poussée sur la restauration de la maçonnerie.

Le monument fut reconstruit en utilisant la technique de l’écran pluie plutôt que la construction massive en maçonnerie.  L’Éclairage du monument a aussi été revu.

Historique du monument:

En hommage à la Société des Vingt un, un groupe d’investisseurs originaires de La Malbaie dans Charlevoix qui s’installèrent en 1838 à Grande-Baie pour l’exploitation du pin blanc et qui lancèrent du coup la colonisation de la région. La société fut achetée par William Price en 1842.

L’architecte Armand Gravel a dessiné les plans et les marbriers-sculpteurs bruxellois Delwaide et Goffin ont réalisé l’œuvre inaugurée en 1924. Ce n’est que vers 1926 qu’on ajouta la statue du semeur représentant Alexis Simard qui aurait défié l’interdiction de la Baie d’Hudson de cultiver. Une cérémonie s’y déroule annuellement le 11 juin lors de la fête du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

[Sources : Wikipédia et Ville de Saguenay]